l'info en continu

RDC : Augustin Kibassa et des experts égyptiens échangent sur la construction du réseau National de Fibre Optique

- Publicité-

Dans le cadre de sa mission de convaincre les investisseurs égyptiens, Augustin Kibassa, ministre des Postes, Télécommunications, Nouvelles. technologies de l’Information et de la Communication, a échangé ce mardi 14 janvier avec le Chairman et CEO de la société Fiber Misr sur la construction du réseau National de Fibre Optique.

Pour Augustin Kibassa, vu que la RDC occupe une position géostratégique au centre de l’Afrique, un carrefour naturel pour le commerce entre l’Afrique du Nord et l’Afrique du Sud ainsi que l’Est et l’Ouest, elle devrait être l’un des plus grands transitaires des télécommunications et des données numériques au monde, un hub naturel du trafic numérique capable de relier la méditerranée et le Cap; l’océan Atlantique et l’océan Indien.

- Publicité-

« Cependant, la République Démocratique du Congo ne peut pas aujourd’hui jouer ce rôle mondial en raison du manque criant d’infrastructures numériques adéquates. Elle constitue donc un trou noir au centre de l’Afrique », a poursuivi Augustin Kibassa.

Le ministre des PT-NTIC a fait savoir qu’ils sont déjà entrain de finaliser le projet directeur du Réseau National de Fibre optique.

De son côté, Ahmed Mekky, patron de la dite société a déclaré que cette dernière est prête à mettre au profit de la RDC, un modèle intégré à deux axes: un axe de financement et un autre d’opérations (ingénierie et exécution).

Notons que les deux parties vont poursuivre leurs échanges le mercredi 15 janvier afin d’analyser les détails du projet, le financement, le retour sur l’investissement et aussi entrer en détails du modèle à appliquer pour la construction du réseau National de Fibre Optique de bout en bout (Déploiement de la fibre marine et souterraine, Data center, Point de Présences, Point d’atterrage, Echange internet etc…).

Il sied de souligner que les dirigeants de Fiber Msir, à travers Benya Holding, une compagnie d’investissement dans le secteur des infrastructures numériques a travaillé ses deux dernières années en Egypte sur la transformation digitale à l’aide des infrastructures numériques.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU