l'info en continu

De retour au pouvoir, Atou Matubuana fait le ménage à l’exécutif du Kongo central

- Publicité-

Le gouverneur du Kongo central Atou Matubuana qui a retrouvé son poste depuis le 29 novembre dernier après quelques mois de suspension a procédé ce mardi 3 décembre, au remaniement de l’équipe gouvernement qu’il a lui-même publié en mai dernier.

De 10, les ministères passe à 8 et les deux postes de commissaires généraux sont supprimés. Les grands changement interviennent au niveau du ministère de l’intérieur assumé par Marcel Matumpa, devenu gouverneur ad-interim à la suite de la suspension d’Atou Matubuana. Il est mis de côté.

- Publicité-

Le ministre des finances Pierre Nsalami que le gouverneur intérimaire Marcel Matumpa avait suspendu retrouve son poste comme l’indique la liste complète ci-dessous :

Moins d’une semaine après sa réhabilitation au poste de gouverneur de province du Kongo Central, Atou Matubuana Nkuluki a procédé au réaménagement technique du gouvernement provincial. Il a supprimé les deux postes de commissaires généraux et réduit l’effectif de l’exécutif à 8 ministres provinciaux.

Ministre de l’intérieur, administration du territoire, affaires coutumières, Ministre de la santé publique, travail et prévoyance sociale :: Nestor Mandiangu Mukita;

Ministre de l’Agriculture, développement rural, environnement, pêche et élevage: Pauline Mvibudulu Tamba;

Ministre des Travaux publics, infrastructures, reconstruction et affaires foncières: Guylain Panzu Tsasa Mangovo;

Ministre du Budget, portefeuille, plan, fonction publique: Tristan Lubela Mbumba;

Ministre des Mines, postes et télécommunications, NTIC, genre, famille et enfants, sports et loisirs: Huguette Ngana Nsimba ;

Ministre des Hydrocarbures, énergie, transports et voies de communication, urbanisme et habitat, culture et arts : Ricky Ndamba Musunda;

Ministre de l’Education, affaires sociales, information, communication, presse et médias: Serge Kuebena Ntanda.

Ministre de la Justice, droits humains, tourisme, relations avec l’Assemblée provinciale et porte-parole du gouvernement : Édouard Samba Nsitu.

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU