La malnutrition, véritable problème de santé publique dans la Tshopo. “Plus de 400 milles enfants de moins de 5ans sont malnutris dans la province de la Tshopo à ce jour. Un chiffre qui fait peur, qui donne des frissons”, a révélé le gouverneur de la province, Louis Marie WALLE LUFUNGULA à l’occasion de l’ouverture des travaux sur les états généraux de l’agriculture et de la nutrition.

Pendant 4 jours, les experts venus de partout, des scientifiques, les différents partenaires au développement vont réfléchir pour élaborer des documents de planification pour répondre à cette problématique en matière de la relance agricole, la sécurité alimentaire et autre promotion de la nutrition a fait savoir le professeur Patrick MATATA MAKALAMBA, coordonnateur des travaux et ministre provincial du plan dans son discours.

Dans la salle, parmi les invités, le représentant du ministre de l’agriculture, le conseiller Jean TAMBWE venu de la ville province Kinshasa, qui dans sa prise de parole livre à l’assistance la politique générale du gouvernement de la République dans l’agriculture qu’on doit faire avec. Un modèle d’agriculture basé sur les ménages agricoles a t-il poursuivi. Le souci étant pour le gouvernement de la république de réduire le problème de la nutrition dans l’ensemble du territoire national.

A l’issu des assises, des résolutions qui assortiront, le gouverneur de province, Louis-Marie WALL-E LUFUNGULA, l’initiateur de ces travaux , a promis de les mettre en œuvre car la province en a besoin pour la relance agricole.

Des travaux qui commencent à ces jour se clôturent le 25 de ce mois en cours.

MUHINDO KAMBALE A KISANGANI