Le premier ministre, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, a dans un communiqué dont une copie est parvenue ce vendredi 18 octobre à la rédaction de POLITICO.CD, interdit toute retrocession des quotités de frais d’inscription et du minerval au Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire à dater de la rentrée académique 2019-2020.

Pour lui, cette retrocession a un impact négatif sur le fonctionnement de ces établissements d’enseignement ainsi que les conditions sociales du personnel enseignant et d’études des étudiants.

Sylvestre a par ailleurs demandé au ministre de l’ESU, Thomas Luhaka de prendre les dispositions nécessaires pour faire appliquer la dite mesure.

Rappelons que depuis plusieurs années, les Instituts Supérieurs et Universités devraient retrocéder au Ministère de l’Enseignement Supérieur des quotités prélevées sur les frais d’inscription et le minerval payés par les étudiants.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD