Pour financer notamment la gratuité de l’enseignement de base qui est l’une des priorités du mandat du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, la Banque Mondiale est prête à disponibiliser 5 milliards USD sur 5 ans.

C’est le contenu de la réunion à huis clos entre le ministre des Finances José Sele Yalaghuli et le vice-président de la Banque mondiale pour la Région Afrique, Hafez Ghanem tenu ce du jeudi 17 octobre 2019.

La dernière décision sur l’octroi de ce crédit sera connue à l’issue du Conseil d’administration de la Banque Mondiale sur cette question, interviendra dès le mois de février 2020.

Pour le directeur des opérations de la BM, Jean-Christophe Carret, ces 5 milliards ne sont pas une aide budgétaire. Il s’agit plutôt d’une enveloppe mis à la portée de la RDC qui peut l’aider dans la réalisation des importants investissements dans la construction des infrastructures tant routières et autres.

Nous sommes arrivés à un tournant décisif dans la coopération entre la RDC et la Banque mondiale.
Notre institution est prête à accompagner la RDC dans son élan de développement… Nous allons financer la gratuité de l’enseignement notamment le paiement de salaire des enseignants, leur transport et les frais de fonctionnement des écoles
“, a indiqué Jean-Christophe Carret.

Notons qu’en dehors de la gratuité, cet argent sera aussi affecté dans d’autres domaines prioritaires tels que la couverture sociale et la couverture santé selon le Ministre des finances.

Thierry Mfundu