Le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie ( PPRD) sous fédération de Butembo au Nord-Kivu lance ce samedi dans l’opération de distribution des jetons portants des numéros verts pour diminuer le taux de l’insécurité dans cette ville commerciale . C’est le secrétaire exécutif de ce parti à Butembo, Maitre Kambale Mayi Ya Rwindi qui l’a dit ce week-end à POLITICO.CD.

Ce parti cher à l’ancien président Joseph Kabila croit que cette opération peut contribuer à l’éradication de la criminalité urbaine à Butembo indique la même source.

” Nous lançons cette opération, vraiment nous sommes déterminés à distribuer beaucoup des jetons pour que la population aient ses numéros verts parce que ça peut aider lorsqu’il y’a incursion ils appellent la police et la police va leur vebir en aide” a expliqué Maitre Kambale Mayi Ya Rwindi, secrétaire exécutif du PPRD Butembo.

Pendant cette période de distribution il rassure qu’ils vont tester aussi une situation qui est dans la ville parce que la population ne croit pas tellement à ses numéros verts alors nous comme parti politique (Ndlr PPRD) nous voulons vérifier si ces numéros peuvent contribuer à quelques choses”

Ces derniers jours il s’observe une montée en flèche de l’insécurité à Butembo. Le week-end dernier, un étudiant de l’Université officielle de Rwenzori avait été tué lors d’une attaque des hommes armés. Ce cas d’assassinat avait ainsi provoqué la colère de ses collègues qui étaient descendus dans la rue pendant les cérémonies funèbres de leur ami pour décrier cette insécurité. Des heurts avaient éclaté entre les manifestants et la police paralysant lundi dernier les activités à Butembo.

Le commandant de la Police Nationale Congolaise ville de Butembo, Colonel Richard Mbambi parle pour sa part d’une nouvelle infiltration des inciviques à Butembo c’est ce qui accentue selon lui la montée en flèche du banditisme urbain. Le Numéro 1 de la police invite la population à collaborer avec les forces de sécurités et de défenses pour mettre fin à ce fléau.

Jonathan Kasereka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *