Modeste Bahati ne fait pas partie de l’opposition face à Félix Tshisekedi. C’est en tout cas ce qu’affirme l’opposant Martin Fayulu dans une interview à Jeune Afrique.

“Il a soutenu ce gouvernement et, pour l’instant, nous notons qu’il maintient sa participation au FCC. Les autres disent qu’il n’y participe pas, lui dit que si”, explique le candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier.

Cadre de la coalition du Front Commun pour le Congo, alliée de Félix Tshisekedi, Modeste Bahati a néanmoins affronté le camp de Joseph Kabila à l’élection du Bureau du Sénat. Et même s’il a perdu, il affirme de plus en plus des distances avec sa famille politique, où sa coalition, l’AFCD-A y a été bannie.

Martin Fayulu, qui affirme que Modeste Bahati est “un ami” à lui, insiste cependant que ce dernier soit toujours membre de la coalition de Kabila. “C’est un ami. Mais ses orientations politiques du moment ne sont pas compatibles avec les miennes. Même si son indépendance d’esprit pose des problèmes dans son camp, il n’est pas mauvais d’avoir des divergences dans une famille politique. Je le considère comme appartenant au camp du FCC. Il faut lui laisser sa liberté au FCC”, dit-il.