Dans un communiqué publié hier soir, le commissaire divisionnaire adjoint de la police nationale congolaise, Sylvano Kasongo, a rappelé a l’opinion que les organisateurs de la marche de ce jeudi 19 septembre “n’ont pas informé l’autorité urbaine de sa tenue”

La marche de l’ECIDE, parti de l l’Opposant Martin Fayulu a été selon Sylvano Kasongo Kitenge “un piège tendu à la police” mais qui s’est déroulée sans incident malgré quelques provocations contre les éléments de la police par ci par là.

Malgré le refus délibéré des organisateurs d’informer l’autorité urbaine, la police a encadré les militants de l’ECIDE du point de départ jusqu’à la paroisse Saint-Joseph. Cette marche qui visiblement été un piège tendu à la police, s’est déroulée sans incident malgré les provocations des militants et diverses insultes à l’endroit des autorités du pays“, lit -on dans ce communiqué.

Toutefois, le commissariat provincial de la police ville de Kinshasa averti que la police ne tolérera plus que les lois du pays en matières de manifestations publiques soient bafouées

Aucune manifestation publique ne peut être organisée dans la capitale sans que l’autorité ne puisse en être informée au préalable,” a prévenu Sylvano Kasongo.

Il ajoute que les récalcitrants ne s’en prendront qu’à eux mêmes et seront punis conformément à la loi.

Il sied de noter que les militants de l’ECIDE ont marché en mêmoire des victimes des évènements du 19 septembre 2016 qui réclamaient la tenue des élections.

Partis du siège de l’ECIDE, les manifestants ont chuté à la paroisse Saint Joseph de Matonge où une messe d’action de grâce fut célébrée.

Thierry Mfundu