Les amateurs et les navigants sont désormais interdits de naviguer la nuit sur le fleuve Congo, les rivières et lacs en RDC. C’est la décision prise par le ministre des transports et voies de communication à la suite de la mort de plus de 50 personnes suite au naufrage d’une baleinière, vendredi dernier, au village Mambutuka, non loin de Maluku dans la périphérique de Kinshasa.

Il a aussi demandé aux armateurs de respecter le tonnage requis et rappelle aux récalcitrants qu’ils s’exposent à des sanctions en cas de non respect de ces mesures. “Je vais convoquer les services ce mercredi à 9 heures. À l’issue de laquelle des mesures seront prises. Je demande aux armateurs de respecter le tonnage requis”, a-t-il déclaré.

S’agissant du bilan définitif du naufrage, le ministre de transport a déclaré que la recherche des survivants n’est pas encore finie et qu’à l’heure actuelle le bilan provisoire fait état de 57 corps trouvé et deux enterrés.

J’ai été chargé par le Premier ministre de pouvoir effectuer une mission officielle sur le lieu du drame. Nous avons échangé avec le bourgmestre qui nous a annoncé avoir déjà enterré deux enfants. À en croire le rapport lui transmis par les services, la baleinière transportait 144 personnes. 57 corps ont été trouvées et deux enterrés“, explique Didier Manzenga. 

Par ailleurs, le ministre des transports a annoncé que des reformes vont intervenir dans le secteur de la navigation pour prévenir et eviter les différents drames qui emportent plusieurs vies chaque année.

Nous ne saurons donner le bilan. L’accident s’est produit la nuit. Nous sommes en train d’identifier et les survivants et les morts. Et nous allons faire appliquer et la loi et les principes dans la rigueur“, a martelé sur Top Congo FM.

Thierry Mfundu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *