L’Abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la Conférence Episcopale Nationale du Congo(Cenco), a au cours d’une interview accordée à la Rfi ce mardi 27 août, déclaré que l’enjeu principal pour nous dans ce gouvernement c’est changer le mode de gouvernance.

Le secrétaire général de la Cenco souhaite que ces nouvelles personnes puissent entraîner les anciennes dans la dynamique du changement.

Sagissant de la taille du gouvernement, l’abbé Donatien Nshole souligne qu’elle présume les dépenses de trop mais c’est une question des volontés politiques pour amener le pays vers le changement.

“La taille du gouvernement présume les dépenses de trop. Mais cela ne veut pas dire qu’avec ce nombre là, on ne peut pas porter la pays de l’avant. C’est question des volontés politiques”, indique t-il.

Il a par ailleurs salué la sortie du gouvernement car selon lui, c’était anormal de fonctionner au tant de mois sans gouvernement. Et il pense que cette longue durée sera recompensée par la qualité du gouvernement.

Rappellons que le nouveau gouvernement comprend 66 membres dont 83% d’hommes et 17 % de femmes.

Jeancy Ngampuru / POLITICO.CD