Plusieurs questions étaient au menus de la rencontre entre le gouverneur de province Théo Ngwabidje et François Grignon, représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations Unies, chargé des opérations et la protection, ce jeudi 15 août, au gouvernorat de province.

Parmi ces questions, on note: la situation sécuritaire générale en province, en rapport avec la protection des populations civiles, le rôle de la MONUSCO au sud-kivu,discuter sur les enjeux de la stabilisation et les questions pertinentes y afférentes notamment le DDR,les droits de l’homme,les violences basées sur le genre et bien d’autres questions très importantes touchant la sécurité et l’économie, etc.

Ces derniers jours, la province du Sud-Kivu fait face aux conflits intercommunautaires dans les hauts plateaux de Fizi, depuis plusieurs mois et font beaucoup de victimes et de miliers de deplacés inrernes.

A cela, la MONUSCO compte appuyer les initiatives du Gouvernement provinciale du Sud-Kivu pour résoudre les défis sécuritaires et dans la résolution pacifique des conflits inter communautaires, auxquels font face la province, afin d’aboutir à la stabilisation et au développement durable.

François Grignon déplore en plus les conflits enregistrés dans le Parc National de Kahuzi Biega, PNKB, opposant les pygmées aux gardes parc. Afin de protéger ce patrimoine mondial de l’humanité, Grignon dit être prêt à consulter les autorités nationales pour la pacification de ce parc.

Après l’audience au gouvernorat de province, Théo Ngwabidje accompagné de son hôte ont par la suite visité le projet de transformation des déchets plastiques en pavés de construction, projet porté par les ex-combattants, des anciens enfants de la rue et les femmes vulnérables tous soutenus par la MONUSCO à Karhale et le stock des armes collectées auprès des groupes armés depuis les derniers mois dans un poste de la MONUSCO à Bukavu.

Thierry M. RUKATA/Politico.cd