Clément Kanku, président de la Fondation “Nouvelle espérance“, ancien ministre de la Coopération, a dans une interview accordée à la RFI ce jeudi 15 août estimé que les mesures prises par le gouverneur de la Ville de Kinshasa à l’égard des enfants de la rue sont excessives.

Pour Clément Kanku, ces enfants ont besoin de l’encadrement et d’une certaine réinsertion dans la société car la plupart d’entre eux ont été jetés dans la rue parce qu’ils ont été considérés sorciers, d’autres suite à un divorce des parents et voire même les parents n’arrivent plus à subvenir à leurs besoins.

Je crois qu’il y a lieu de trouver d’autres mécanismes que dans la sanction comme on est en train de vouloir le faire aujourd’hui“,a t-il dit.

Comment juridiquement peut-on justifier qu’on puisse arrêter quelqu’un qui viendrait tout simplement faire un acte de générosité devant un affamé,dans la rue qui a besoin de manger“, a t-il poursuivi.

Rappelons que c’est depuis le 13 août que le gouverneur de la Ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila a lancé la lutte contre la mendicité tout en mettant en garde les personnes qui offrent de l’argent de la rue. Selon lui, cet acte de mendicité encourage les jeunes à la paresse.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD

1 comment

Comments are closed.