Modeste Bahati Lukwebo a déposé une plainte à la Cour de Cassation contre les membres de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés Nene Ilunga Nkulu, Jean-Pierre Tshimanga Buana, Steve Mbikayi Mabuluki Patrick Djanga Katala et consort qui ont prononcé son exclusion de sa propre plateforme politique ; et contre le coordonateur du FCC Néhémie Mwilanya qu’io considère comme tireur des ficelles.

Dans ce document adressé au procureur général près l Cour de cassation, Modeste Bahati Lukwebo accuse évoque “l’usurpation de pouvoir, l’abus de pouvoir, le débauchage, le faux en écriture, les menaces, le trouble de quiétude et imputations dommageables” contre ces derniers.

“Je porte à votre connaissance que l’AFDC-A est un regroupement politique enregistré au Ministère de l’intérieur et sécurité sous le numéro 4383 en date du 19 mars 2018 et publié au Journal Officiel numéro spécial du 07 2018. Dans ce même numéro est publié la liste des partis membres de notre regroupement AFDC-A“, a-t-il indiqué au procureur.

Dans sa conférence de presse tenue au palais peuple après que la députée nationale et présidente du groupe parlementaire et alliés Néné Nkulu, Steve Mbikayi et autres élus et non élus de l’AFDC-A aient prononcé une exclusion contre l’autorité morale de cette plateforme, Modeste Bahati Lukwebo a promis des poursuites judiciaires contre ceux qui tentent de dédoubler son parti politique comme sa plateforme et ceux qui le poussent à s’arroger un tel pouvoir.