Tous les décès à l'hôpital de Mangina sont enterrés en toute sécurité pendant l'épidémie d'Ebola en cours, qu'ils soient atteints d'Ebola ou non. Photo : OMS

Evariste allias KichwanalumaIa, un agent de la Riposte dans commission communication en sous coordination de Butembo a été assassiné ce mercredi soir 17 juillet.
Le fait s’est passé dans son quartier Wayene, cellule VINYAVWANGA en commune Bulengera dans la ville de Butembo hier aux environs de 21heures.

Des bandits non autrement identifiés sont arrivés et sans rien demander ils lui ont logé des cartouches qui lui ôter la vie sur place. Après leur forfait, ils ont disparus dans la nature,” rapporte un témoin de l’événement.

Selon les informations recueillies par notre correspondant sur place Merva Kiro, ” il s’agit d’un tradi praticien qui avant était hostile à la riposte et qui a décidé de travailler désormais en collaboration avec la riposte. En cas de suspect, il alertait les équipes de riposte pour la prise en charge.”

Notons que dans la nuit de samedi 13 au dimanche 14 juillet, deux agents membres de l’équipe de la riposte contre l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola à ont été assassinés près de Beni dans la province du Nord-Kivu rapporte les autorités sanitaires ce lundi 15 juillet 2019.

Plusieurs attaques ont été enregistrés contre les agents de la riposte dans cette zone secouée par l’épidémie d’Ebola et des groupes armés.

Notons qu’un assaut des miliciens contre un hôpital où des malades d’Ebola étaient pris en charge a causé la mort d’un médecin camerounais déployé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans la ville de Butembo.

Thierry Mfundu