Le premier cas de fièvre hemorragique d’Ebola, diagnostiqué ce dimanche 14 juillet 2019, est décédé lors de son transfert à Butembo.

Lors du sommet tenu le 15 juillet 2019 à Génève, Oly Ilunga avait déclaré que la dixième épidémie d’Ebola n’est pas une crise humanitaire mais une crise de santé publique qui nécessite une réponse technique de santé publique pour casser la chaîne de transmission.

Rappelons que le dernier calendrier du Ministère de la Santé publique note 2501 cas dont 2407 cas confirmés et 94 probables, 1668 décès et 700 personnes guéries.

Jeancy Ngampuru /POLITICO.CD