FARDC Soldiers on the frontline in Goma during an offensive against the CNDP. Fardc soldies on the frontline in Goma.

Le colonel autoproclamé de la brigade Fimbo na fimbo qui avait son quartier général dans le groupement Osso Banyungu en territoire de Masisi (Nord-Kivu), Soleil Kitambi Lunyo a accepté de deposer les armes. Pour ce, il s’est rendu mardi 9 juillet matin aux autorités territoriales annonce la radio Okapi. Accompagné de certains de ses compagnons de fortune, il est sorti de son maquis et est allé directement au près de l’administrateur du territoire Masisi où il a accepté de rendre son arme Ak 47 auprès des responsables militaires.

Cette reddition a été salué par l’administrateur assistant de Masisi, Olivier Bahuma Bakulu pour qui c’est un signe d’espoir du retour de la paix dans ce territoire.

« Le colonel autoproclamé Kitambi Lwinyo Soleil de la brigade Fimbo na fimbo a promis que les autres éléments pourront le suivre dans quelques heures.
Selon les leaders locaux, d’autres groupes armés pourront également se rendre dans un futur proche, si les hautes autorités du pays apprécieraient favorablement leurs préalables
», a affirmé Olivier Bahuma à la radio okapi.

Profitant de ce retour, l’administrateur du territoire adjoint a appelé les autres groupes des miliciens et chefs de guerre à suivre cet exemple et à se rendre aux autorités.

« Je peux dire aux autres groupes armés qu’ils ne tracassent plus notre population en leur demandant des taxes illégales, en exigeant des 1000fc, mais qu’ils se rendent d’abord et les préalables peuvent être pris en compteaprès », a ajouté Olivier Bahuma sur les ondes de la radio onusienne.

Notons que plusieurs groupes armés pullulent dans les forêts et savanes du territoire de Masisi où ils s’attaquent à l’armée et à la population civile créant une situation d’insécurité persistante dans la région.

Thierry Mfundu