Le système régional de suivi électronique du fret (RECT) a été étendu à la République démocratique du Congo. Cette intégration fait de la RDC le 4ème pays du corridor nord à être connecté après l’Ouganda, le Kenya et le Rwanda. La signature entre les deux responsables des douanes, la Direction générale des douanes et accises (DGDA) et Uganda revenue auhority (URA), a eu lieu ce mardi 09 juillet 2019 à Kampala, Capitale Ougandaise.

A cette occasion, le représentant du marché commun d’Afrique de l’Est qui reunissaient les deux parties, n’a pas caché sa satisfaction du rapprochement entre les deux entités. Il soutenu que la collaboration va faciliter le marché sur ce coridor Nord, « Nous félicitons la RDCongo et l’Ouganda d’avoir collaboré et, par extension, avec Kenya et Rwanda pour faire le suivi du fret » a dit Moses Sabiti réprésentant régional de EAC. Et d’ajouter: « Au nom de ce marché commun, je voudrais féliciter le gouvernement de la RDCongo et Uganda revenue auhority (la douane Ougandaise) pour avoir pris cette mesure audacieuse

Pour sa part, Erick Sirali, représentant de Trade Mark East Africa pour ICT for Trade a déclaré que : « Les RECT offrent une grande opportunité pour le commerce intrarégional. Cela donne confiance aux autorités fiscales, améliore la sécurité du fret, réduit le temps et les coûts de transport et protège également les revenus collectés

Moses Sabiti a conclu en disant que son organisation est heureuse et reste disposée à soutenir de nombreuses autres initiatives entre la RDC, l’Ouganda et l’ensemble de la région EAC.

Né en Ouganda et adopté en février 2017, par le Rwanda et Kenya, le système régional du suivi électronique des cargaisons (RECT), permet aux pays concernés de suivre conjointement et électroniquement le mouvement des marchandises du port d’entrée à la destination finale.

Adrien Ambanengo | Politico.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *