Depuis quelques jours, le signal de la chaîne de télévision RTVS1 appartenant à l’ancien premier ministre Adolphe Muzito a été coupé pour insulte au Chef de l’État et incitation à la haine tribale.

Ce matin, les agents de la RTVS1 sont descendus sur le boulevard du 30 juin, rejoints par les confrères d’autres médias pour dénoncer cette coupure de signal et réclamer son rétablissement. “RTVS1 n’est pas Lamuka”, ” oui à la liberté de presse” ou encore, “la presse véritable quatrième pouvoir”, scandent-ils.

Interrogé à ce sujet au cours de la conférence de presse tenu à Djugu, le président de la République” victime des insultes” provenant de la RTVS1 a dit avoir été alerté sur ces cas d’insultes mais n’a aucune responsabilité dans l’interruption de ce signal. Il avait promis de suivre de près ce cas dès son retour à Kinshasa.

Pour sa part, l’autorité de régulation des médias en RDC, le CSAC, a aussi déclaré ne pas connaître l’origine de cette interruption de signal. Son président Tito Ndombi a demandé aux “anonymes” a son origine, de recourir au cadre légal pour ce faire.