WASHINGTON, DC - FEBRUARY 26: Actor and founder of the Eastern Congo Initiative Ben Affleck (R) applauds the recognition of pioneering doctor Denis Mukwege (L) at the US Senate Hearing On The Democratic Republic Of Congo at Dirksen Senate Office Building on February 26, 2014 in Washington, DC. The committee was hearing testimony on prospects for peace in the Democratic Republic of Congo and Great Lakes Region. (Photo by Paul Morigi/WireImage)

L’information a été rapporté par le journal la Nouvelle République, le prix nobel congolais Denis Mukwege aura bientôt une rue en son nom dans la commune de Mignaloux-Beauvoir, située dans le département de la Vienne en région Nouvelle-Aquitaine, au Centre-Ouest de la France.

C ‘est une décision du conseil municipal de Mignaloux-Beauvoir.

Une manière pour les habitants de cette commune française de rendre hommage au gynécologue congolais, spécialisé en traitement des fustules.

“La voie reliant la place Nadia-Murad au rond-point du Clos-de-Myosotis, route de la Gare, est dénommée « rue Denis-Mukwege » (prix Nobel de la paix 2018),” peut on lire dans ce média français dans son édition du 05 juillet 2019.

Notons que depuis plus de 15 ans déjà, plus de 40 000 femmes, victimes de violence extrême, ont été prises en charge par l’hôpital de Panzi, fondé par le docteur Denis Mukwege, en 1999, en République démocratique du Congo (RDC).

Surnommé “l’homme qui répare les femmes”, ce gynécologue congolais et militant de droit de l’homme a reçu de nombreuses distinctions pour son engagement contre les mutilations génitales pratiquées sur les femmes dont les Prix des droits de l’homme des Nations unies (2008), Prix Olof Palme (2008), Chevalier de la Légion d’honneur (2009), Right Livelihood Award (2013), Prix Sakharov (2014) et le Prix Nobel de la paix (2018).

Thierry Mfundu

2 comments

  1. Un grand merci à l’État français en général et à la commune de Mignaloux-Beauvoir, en particulier pour avoir reconnu le mérite du gynécologue et prix nobel congolais Denis Mukwege, homme et distingué citoyen de la République démocratique du Congo pour avoir réparé plus ou moins 40.000 femmes victimes de violences sexuelles. Les congolais en sont particulièrement ravis et encouragent par ce fait ledit ceconseil municipal à poursuivre ces loyaux actes d’humanité.

Comments are closed.