“Nous retenons que les ambitions du président Fayulu ont été revues à la baisse”, c’est la déclaration de Jacquemain Shabani après la Proposition de Fayulu de prendre la tête du Haut Conseil National des réformes institutionnelles, HCNR en sigle. Cette déclaration a été faite au cours d’une émission sur Radio Okapi.

Jacquemain SHABANI, président de la Commission Électorale Permanente de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (CEP-UDPS) et membre du Directoire de ce parti présidentiel y était invité pour intervenir en rapport avec la repression de la marche de Lamuka ainsi et sur la proposition de sortie de crise du candidat malheureux Martin Fayulu.

La marche avortée de ce 02 juillet et la demande de Fayulu a prendre la tête du HCNR ont prouvé que la polémique sur la vérité des urnes est passée,” estime l’ancien secrétaire général de l’UDPS.

Et de poursuivre à propos de l’avenir de la coalition Lamuka:” le temps aura suffi pour corriger les ambitions des uns et des autres.”

Il sied de signaler que Martin Fayulu a proposé la création d’un “Haut conseil national des réformes institutionnelles” dans le cadre de sa proposition de sortie de crise, une institution dont il prendra lui-même la présidence. Une main tendue rejetée par le président Félix Tshisekedi qui estime que cette proposition devrait être faite au parlement.

Thierry Mfundu

1 comment

  1. C’est même regrettable de voir que la majorité des politiques congolais veulent la mort de Lamuka et en même vils revendiquent la démocratie en Rdc.
    Quel sera l’essence même de la démocratie si l’opposition n’existait plus?
    Certains leaders de Lamuka, attirés par les sirènes de la coalitions Fcc-Cash oublient que s’ils ont des ambitions présidentielles en 2023 doivent nécessairement rester ensemble, pourquoi ? Tout simplement , pris séparément ils ne gagneront jamais aux élections à venir, ça sera un boulevard pour Félix ou Kabila de rester pour l’un et de revenir pour l’autre au pouvoir. L’autre facteur: après avoir perdu la confiance entr’eux il sera difficile qu’ils puissent se mettre encore a table pour un autre plateforme politique en vue des échéances à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *