Au cours du point de presse tenue ce mardi 2 juillet 2019 à Bunia, Félix Tshisekedi est reveniu sur la fermeture de la RTVS-1 appartenant à Adolphe Muzito, un des cadres de Lamuka.

« Je n’ai pas pris cette décision. Lorsqu’on m’a informé de RTVS1, on m’a dit que cette chaîne s’est illustrée dans les appels à la haine. Je ne peux pas confirmer.
Lorsque je serai à Kinshasa je vais suivre. On m’a dit que la justice sera saisie. A mon avis, c’est l’Etat qui fonctionne
. », a-t-il déclaré.

Toutefois le president de la République a promis une fois à Kinshasa suivre de près le dossier lié à la fermeture de cette chaîne car n’ayant pas tous les contours de cette affaire à sa possession.

Rappelons que plusieurs organisations de défense de Droits de l’Homme et des médias dont la Voix de Sans Voix et le FFJ ont condamné cette fermeture et plaidé pour sa réouverture.

Thierry Mfundu

2 comments

  1. Cette chaîne n’a jamais appelée a la haine et on met au défit ses détracteurs de fournir les éléments sonores ou vidéo pour étayer leurs accusations. Néanmoins cette chaine est très dure a l’égard du Président de la république actuel et l’ancien quant à la gestion de la crise politique qui sévi dans notre pays.

Comments are closed.