L’auditeur militaire supérieurde la cour opérationnelle du Nord-Kivu a annoncé le 7 Juin 2019, le mandant d’arrêt contre le chef du mouvement rebelle NDC-Rénové, connu sous le nom de Guidon Mwissa Shimiray.

Dans la conférence de presse de ce mercredi 26 juin, la porte parole de la Monusco, Florence Marshal a salué cette décision de la justice cingolaise, elle pense que cela augure un développement positif pour la sécurisation de la province.

“C’est l’auditeur militaire supérieurde la cour opérationnelle du Nord-Kivu, qui avait annoncé le 7 Juin dernier, ce mandat d’arrêt provisoire. Il a sollicité l’aide de la Monusco pour l’exécution de ce mandat. Il s’agit d’un développement positif pour la sécurisation de la province et de la lutte contre l’impunité”, a déclaré Florence Marshal.

Plusiers chefs d’accusations sont portés contre Guidon, dont la participation à un mouvement insurrectionnel, crime de guerre et crime contre l’humanité.

Zanem Nety Zaidi