l'info en continu

Serge Onyumbe : «le fameux seuil électoral était une arnaque pour le peuple congolais»

- Publicité-

Interrogé par Politico.cd, le coordonateur de l’Association sans but lucratif “Jeunes Ze Vieux », Serge Onyumbe critique l’usage du seuil électoral, salue la décision prise par le président de la Cour constitutionnelle, celle de revoir des erreurs matérielles, et analyse les questions politiques d’actualités en République Démocratique du Congo.

Pour serge Onyumbe, les jugements rendus par la Cour constitutionnelle n’aspirent pas confiance.

- Publicité-

« Je pense qu’il est évident qu’un processus électoral commence par les urnes et se terminent par des contentieux électoraux. Ces derniers sont possibles surtout dans un processus électoral aussi bâclé que l’était le tout dernier. Il est de bonne guerre que la cour constitutionnelle rende droit de ce qu’elle a reçu comme dossiers. Mais, Je pense que les jugements rendus par la Cour ne sont pas de bonne foi et par conséquent ne rassemblent pas le peuple. N’oubliez pas que le droit n’est pas une résultante des cours et tribunaux mais c’est l’équilibre même de la vie en société, des besoins et nécessités sociales qui font que le droit puisse être dit. On ne dit pas le droit pour le plaisir de le dire, mais pour consolider une nation et pour qu’il y ait une paix sociale assurée. Déjà le fait que ces jugements soient à la base de protestation dans plusieurs coins du pays, cela prouve qu’il y a des couacs. Je salue l’initiative de la Cour constitutionnelle qui laisse entendre que l’on pourrait revenir sur des erreurs matérielles de ses arrêts pour que tout le monde puisse retrouver sa place », déclare-t-il, avant de condamner l’usage du seuil électoral lors des élections du 30 décembre 2018.

« Aucun peuple du monde n’accepterait que l’on lui vole son droit le plus légitime, celui de choisir ses propres dirigeants. Le fameux seuil électoral était une arnaque pour le peuple congolais. Le peuple doit se retrouver en des individus qui portent des valeurs et non en termes des consignes des partis politiques », poursuit Serge Onyumbe.

Concernant les pourparlers FCC-CASH pour la sortie du gouvernement sous la houlette du premier ministre Sylvestre Ilunga, Serge Onyumbe pense que les ambitions démesurées des politiques freinent les négociations.

« Ce sont les ambitions démesurées des politiques qui bloquent la sortie du gouvernement. Les politiques actuels privilégient les besoins d’avoir des postes politiques et oublient le plus important défis qu’ils doivent relever, celui de la paupérisation généralisée du peuple. Au Congo, nous souffrons à cause des ambitions gloutonnes des hommes politiques, par manque des hommes d’Etat. Lorsque vous avez des hommes qui pensent qu’ils sont indispensables à la nation, nous nous retrouvons avec une nation qui traine à décoller. Mais, je pense que bientôt là, la situation sera décantée pour nous faire sortir du tunnel », estime Serge Onyumbe.

A propos de la survie de la coalition Fcc-Cach qui a présenté des signaux de discorde tout récemment, le coordonateur de « Jeunes Ze Vieux » donne son avis.

« Je pense que la coalition FCC-Cach ne peut pas poser problème si réellement l’objectif partagé est d’œuvrer pour le bien-être du peuple congolais. C’est lorsque la coalition se lance dans une logique politicienne et décide de travailler pour un autre boss, différent de la nation congolaise que le problème se pose. Si vous voulez bosser pour le peuple que vous soyez du FCC, CASH ou Lamuka, vous serez toujours la personne qu’il faut à la place qu’il faut ».

Pour rappel, L’Asbl « Jeunes et vieux » est une dynamique d’hommes et des femmes conscients de leur leadership et convaincus de rôle déterminant qu’ils sont appelés à jouer pour le développement de la RDC.

Jordan Mayenikini

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

  1. J’apprécie beaucoup les initiatives de ce jeune ambitieux, Serge Onyumbe. C’est quelqu’un qui a de l’avenir dans ce pays.

Comments are closed.

PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU

%d blogueurs aiment cette page :