Des agents de l'équipe de riposte lisent une note au centre de traitement Ebola de l'ONG ALIMA à Beni. Photo: Fiston Mahamba

Apres la mise en place du comité d’appui de la riposte contre Ebola depuis lundi 17 juin, dans les territoires de Beni et Lubero ainsi que les villes de Beni et Butembo, dans la province du Nord-Kivu et qui est constituée des responsables des confessions religieuses, de membres de partis politiques et des notables de la région émet les veut le veut de voir cette épidémie être éradiquer.

Maître Omar Kavota, cordonnateur de CAR invite à cette occasion la population locale à coopérer avec les équipes de riposte en vue de briser la chaine de propagation de ce virus en province du Nord-Kivu et en Ituri.

“Ebola, c’est une triste réalité que nous devons combattre ensemble. comme l’avait dit Monseigneur Desmond Tutu; Quiconque choisit la neutralité vis-à-vis de la violence se fait lui même complice de la violence. Lorsque nous assistons aux attaques contre les équipes de riposte, aux campagnes d’intox, à la diabolisation de ces équipes pour compliquer la tache au personnel médical et que nous, notables du milieu restons neutres ou indifférents cela frise à une certaine complicité et nous ne voudrions pas en faire partie parce que la maladie est si nous rertons têtu vis-à-vis d’elle elle risque d’embraser même les Innoncents.” a lâché Omar Kavota.

Omar Kavota a tenu a rappelé que cette structure (CAR) est independante, c’est à dire n’est paq étatique et regroupent des volontaires parmi la notabilité qui s’engage à briser le silence face à toute actions de résistance contre la riposte.

Merveilles Kiro/Politico.cd