Le Colonel Mambweni est officiellement inculpé pour le meurtre des experts de l’ONU au Kasaï. Desormais il est poursuivi et son dossier a été envoyé en fixation à la Cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental.

En détention depuis le 7 décembre dernier à Kananga pour des raisons d’enquête, le prévenu en a été informé le samedi dernier. Les sources judiciaires rapportent que le colonel Jean de Dieu Mambweni est poursuivi pour six chefs d’accusation.

Il est notamment accusé de violation de consignes, crime de guerre par meurtre et association des malfaiteurs. L’officier est soupçonné d’avoir apporté son concours au meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp, «en participant à la mise en œuvre du guet-apens» dans lequel les deux experts de l’ONU sont tombés le 12 mars 2017.

Le colonel Mambweni est aussi accusé d’avoir fourni des munitions de calibre 12 qui ont servi à la commission de ce meurtre. Pour ce qui est du chef d’accusation d’association de malfaiteurs, l’officier est soupçonné d’avoir fait partie «d’une bande de l’une des mouvances de la milice Kamuina Nsapu» composée notamment de Vincent Manga, Tshidima Bula Bula, Ilunga Lumu et Jean Bosco Mukanda. Ces derniers sont déjà jugés devant le tribunal militaire garnison de Kananga pour le meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp.

La Cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental va désormais devoir fixer la date pour le début des audiences de l’instruction de cette affaire.

TBM