Les manifestations de contestation contre l’invalidation du député national Amato Bayubasire, de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC se poursuivent à Walungu, au Sud-Kivu.

Depuis l’annonce de l’invalidation de ce cadre de l’UNC et un des notables de Walungu, les habitants s’opposent à cet arrêt de la cour constitutionnelle. Le samedi 15 juin, les routes de Walungu et les rues environnantes du marché de Mugogo étaient barricadées par la population en colère.

Face au debordement des manifestants, les éléments de la police étaient obligés de tirer les coups de balles pour essayer de les disperser. Nos sources indiquent que la manifestation de ce vendredi a enregistré des blessés. Toutes les activités étaient paralysées et la situation reste tendue jusqu’à ce samedi.

Les manifestants demandent l’implication personnelle du directeur de Cabinet Vital KAMERHE, afin que Amato soit réhabilité et que si rien n’est fait, les actions vont se poursuivent jusqu’au bout; préviennent les manifestants; ” nous n’accepterons que notre choix soit changé par des gens animés de la haine et la jalousie ” ; ajoutent-ils.

Notons que Amato Bayubasire a été invalidé au profit de Arôme Bigabwa, un autre cadre de sa famille politique, Union pour la Nation Congolaise, (UNC).

Thierry M. RUKATA/Politico.cd