Le 30 Mai dernier la population de Mbujimayi, au Kasaï Oriental s’était rendue à l’aéroport de Bipemba munie d’un cercueil afin d’accueillir virtuellement et symboliquement, dépouille mortelle de Feu Etienne Tshisekedi qui a succombé il y a deux ans en Belgique de suite d’une embolie pulmonaire.

Un samedi de sabbat bien respecté à Mbujimayi

Le 01 Mai tout était à l’arrêt dans la ville de Mbujimayi. En effet, le jour de la mise en terre de feu Étienne Tshisekedi wa Mulumba, que la population kasaïenne appelle affectieusement en tshiluba muwula nkwasa ( Grand maître ou Grand Roi ), était aussi un jour de recueillement à Mbujimayi. La population, les autorités politiques, civiles et militaires, ainsi que les clergé catholiques, protestants et des autres confessions religieuses s’étaient rendus au stade Kashala Bonzola dans la commune de la kanshi où une messr de requiem était dite en mémoire de Étienne Tshisekedi wa Mulumba.

Pierre Mulamba