Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 4:19 4 h 19 min

Claudel Lubaya et Delly Sesanga désavouent LAMUKA comme plateforme politique

Dans une déclaration politique rendue publique le lundi 13 mai 2019, Delly Sesanga président d’Envol et Claudel Lubaya Président de l’UDA Originelle, confirment qu’ils n’appartiennent pas à la plateforme LAMUKA dans sa modification comme structure politique.

« La transformation de la Plateforme Electorale LAMUKA en plateforme politique, structure autour de certains membres de l’opposition pris chacun [intuitu personae] n’a pas entraîné une modification de notre engagement politique, qui demeure en dehors de LAMUKA », a t-on lu dans la déclaration.

Claudel Lubaya et Delly Sesanga, deux leaders qui pensent poursuivre leur carrière politique en toute autonomie. D’aucuns estiment que les deux personnes émettent déjà le voeu de travailler avec le président de la République Félix Antoine Tshisekedi au prochain gouvernement.

S’agissant de « Ensemble pour le Changement » de Moïse Katumbi, constitué à des fins de stratégie électorale comme signé à Johannesbourg en mars 2018, préserve l’autonomie juridique des partis membres, confirme la déclaration.

A cet instant, l’opinion politique congolaise est fixée sur la position de Sesanga et Lubaya. Selon quelques indiscrétions, les deux personnalités seraient ministrables dans le prochain gouvernement qui sort incessamment.

Pour rappel, la plateforme LAMUKA dans sa nouvelle configuration a mis en place un système de presidium de trois mois. Ce qui revient à dire que, les six leaders feront la rotation à la présidence de LAMUKA. Le tout premier c’est Moïse Katumbi Chapwe qui est attendu à Lubumbashi le 20 mai.

Armel Langanda/Politico.cd

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...