Le chef de la milice Maï Maï Sheka, Ntabo Ntaberi Sheka, fait campagne pour un siège au parlement à l'approche des élections nationales de novembre 2011, bien qu'étant l'objet d'un mandat d'arrêt de la justice congolaise pour crimes contre l'humanité, notamment pour des violences sexuelles. Walikale, Nord-Kivu, 24 novembre 2011. © 2011 AFP / Archives

Dépuis ce mardi 02 avril, le chef-rebelle Nyantura, le seigneur de guerre Kavumbi s’est rendu auprès de l’état-major des opérations Sokola 2 avec 39 de ses dépendants. Cela s’est passé dans la chefferie de Kirumbu en groupement Bashali-Mokoti dans le territoire de Masisi.

Ces rebelles étaient également porteurs au moins 30 armes AK 47, une arme lourde et des munitions de guerre, renseignent les sources de la police locale à Kitsanga qui précise que le colonel auto-proclamé Kavumbi et ses hommes ont été conduit à Goma le même mardi.

La société civile locale qui salut cette action et appelle d’autres groupe armées à déposer les armes pour le bien de ce territoire.

“Nous avons appris qu’ils ont déposés et se sont rendus à l’armée loyale. C’est une bonne nouvelle car les rebelles n’ont aucun mandat de sécuriser la population. Leur reddition est une seule voie vers la paix. Nous pensons que les autres groupes vont se rendre” a déclaré Laurent Kamundu president de la société civile de Kitsanga joint par Politico.cd

Depuis plusieurs semaines maintenant les forces armées ont annoncé avoir lancé des opérations de traque contre les groupes armées qui insécurisent ce territoire, ceci pourrait être les premiers fruits de ces opérations estime un notable de ce territoire.

Merveilles KIRO/POLITICO.CD