La mort m’attendra”, disait-il dans son livre autobiographique. Mais la mort n’a pas attendu cette icône du football congolais. C’est le Ministre des Sports et Loisirs, Papy Niango, qui l’annonce lui-même ce samedi. L’international et recordman des buts de la CAN, Pierre Ndaye Mutumbula Mulamba, est décédé ce matin en Afrique du sud où il était hospitalisé depuis septembre dernier.

Ndaye Mulumba souffrait du genou depuis plusieurs années. Sans moyen, sa fille avait lancé un appel à l’aide et Samuel Eto’o a décidé de lui venir en aide en septembre dernier. Il a été évacué à bord d’un avion médicalisé au pays de Mandela alors que son état de santé évoluait de mal en pis.

Né le 4 novembre 1948 à Luluabourg (Kananga), Ndaye Mulamba avait fait la gloire du football congolais dans les années 70, avec une brillante  participation à la phase finale de l’édition de 1974. Le footballeur congolais avait alors inscrit neuf buts en six matches, battant ainsi le record des buts de toutes les phases finales de l’histoire des Coupe d’Afrique des Nations.

Cette édition avait permis à l’ex-République du Zaïre de remporter la Coupe d’Afrique des Nations.  Une année plutôt, Pierre Ndaye Mulamba avait remporté la Coupe des clubs champions, avec Vita Club.