Le président de la CENI n’est toujours pas certain de publier les résultats des élections le 6 janvier comme prévu. Corneille Nangaa promet de se battre. « Nous ne dormons pas. Nous faisons de notre mieux pour qu’on publie les résultats 6 janvier, Mais si on n’y arrive pas, à l’impossible nul n’est tenu », a-t-il à nos confrères de l’AFP.

Le président de la CENI estime cependant que l’envoie des résultats via la machine à voter aurait pu être plus rapide. «  On pensait qu’on pouvait transmettre les résultats à partir de la machine à voter pour nous aider à publier rapidement les résultats, personne n’avait voulu cette procédure », dit-il.

Selon des sources concordantes, la CENI ne disposerait que d’une vingtaine de pour cent de résultats compilés à ce jour. Jeudi, les prêtres Catholiques, qui dispose d’une mission d’observation de plus de 40.000 personnes, ont affirmé avoir le nom du gagnant de cette Présidentielle, appelant la CENI à dire la vérité des urnes.

L’UA, la SADC, l’opposition, et même les Etats-Unis ont également systématiquement appelé la Commission électorale congolaise à publier « la vérité des urnes ».