Barnabe Kikaya bin Karubi, conseiller principal du président Joseph Kabila en charge de la Diplomatie, affirme que les services Internet et SMS sont coupés pour préserver l’ordre public après que des “résultats fictifs” aient commencé à circuler sur les médias sociaux. “Cela pourrait nous mener directement au chaos“, a déclaré Kikaya à Reuters, ajoutant que les connexions resteraient coupées jusqu’à la publication des résultats complets le 6 janvier.

C’est demain lundi avant-midi qu’internet et les SMS sont coupés en RDC, au lendemain des élections tendues au pays. L’opposition estime que cette coupure vise à favoriser la fraude au profit du pouvoir.

Par ailleurs, le signal de la Radio France Internationale (RFI), l’une des sources d’information les plus populaires au Congo, était également en panne, et le gouvernement a retiré l’accréditation du principal correspondant de RFI dans le pays lundi pour avoir diffusé des résultats non officiels de l’opposition.