l'info en continu

Un poste de contrôle FARDC attaqué par des présumés miliciens Kamwina Nsapu près de Tshikapa

- Publicité-

Selon les témoignages des rescapés arrivés dans la ville de Tshikapa, des hommes munis d’armes de chasses, des machettes et autres armes blanches sont entrés dans le village Ngandu Mbulu aux alentours de 11 heures, heure locales. Ils ont affirmé que les miliciens sont arrivés à l’absence des militaires FARDC. Ils ont aussitôt commencé à brûler les cases de campement des militaires et quelques maisons de villageois, affirment nos sources.

Ces assaillants ont également réduits en cendre quelques maisons du village avant de  se volatiliser. Craignant d’être pris pour cible, une partie de la population a pris la direction de la brousse. Et un autre groupe s’est dirigé vers la ville de Tshikapa. La panique s’est généralisée dans ce village du groupement incorporé de Kabila Mutchoko.

- Publicité-

Plusieurs  sources concordantes rapportent que les militaires n’étaient pas dans leur caserne au moment de cette attaque.

La présence des miliciens dans ce coin inquiète les usagers de la route Kabambaie vers Ndjoku Mpunda. La nouvelle société civile monte au créneau exigeant de l’autorité provinciale le renforcement de la sécurité sur cet axe routier. Cela pour permettre la bonne tenue prochaine des élections dans cette zone.

La semaine dernière ces éléments se réclamant de Kamuina NSAPU avaient attaqué le poste de FARDC à Kabumba, toujours dans le secteur de Kasai Kabambaie.Une personne a été abattue et plusieurs maisons incendiées y compris le camp des militaires.

Joseph MUAMBA Dimukayi / Tshikapa

- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU