Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min

LAMUKA appelle officiellement à voter avec les machines de la CENI

Après plusieurs jours de tergiversations, et comme l’annonçait le vendredi dernier Olivier Kamitatu, la coalition LAMUKA accepte d’aller officiellement aux élections avec la machine à voter, affirmant qu’elle ne veut surtout pas un boycott. Dans une conférence de presse ce dimanche à Kinshasa, Pierre Lumbi, Directeur de campagne de Martin Fayulu,  justifie cette position: « Conformément aux recommandations de la CENCO et aux récentes déclarations de la CENI, ces machines peuvent servir pour d’autres tâches telles l’impression des bulletins de voter », dit-il.

« La coalition lance donc un appel pressent à toutes les Congolaises et à tous les Congolais à aller voter massivement pour leur candidat Martin Fayulu Matidi dans la paix et la sérénité, en évitant tout acte de provocation d’où qu’il vienne« , ajoute-t-il.

 

Devant la presse étrangère le vendredi 7 décembre, Corneille Nangaa a annoncé que les agents électoraux procéderont au dépouillement manuel de résultats, qui seront ensuite inscrits sur les procès verbaux, puis publiés. “Nous procéderons au dépouillement manuel des bulletins. Puis nous devrons transcrire les résultats comptés manuellement sur des procès verbaux. Ces résultats seront annoncés. Pas ceux des machines » a-t-il dit.

Concrètement, l’électeur pourra utiliser la machine pour opérer son choix, qui sera ensuite imprimé sur un bulletin papier, avant que ce dernier ne soit déposé dans l’urne. Une procédure qui se rapproche, dans la réalité, à celle que veut le candidat de LAMUKA. Car les machines sont avant tout redoutées parce qu’elle pourrait en effet être falsifiée au niveau du comptage.

« La coalition LAMUKA tient à informer à l’opinion tant nationale qu’internationale, que conformément à la loi électorale et dans le plus écrit respect de toutes les disposition, seuls les résultats issus du comptage manuel des bulletins déposés dans les urnes, en outre validés par les témoins des partis politiques et les observateurs indépendants des réseaux catholiques, indépendants et de la société civiles, devront être pris en compte« , met cependant Pierre Lumbi en garde

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...