Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min

Après Bemba, Nzanga Mobutu apporte le soutien de l’Equateur à Martin Fayulu

« Je joins ma voix à celle des cadres du regroupement ZAÏRE qui viennent d’annoncer leur soutien à la candidature de M. Martin Fayulu Madidi pour l’élection présidentielle du 23 décembre prochain » a écrit Nzanga Mobutu, fils du maréchal Mobutu Sese Seko, deuxième président de la RDC, dans un post sur son compte Twitter.

Très discret depuis son départ du gouvernement en 2011, Nzanga Mobutu refait de plus en plus surface, du moins sur les réseaux sociaux. L’ancien vice-Premier ministre a annoncé ce samedi le soutien de son regroupement politique « Zaïre » à la prochaine grande mobilisation commune de l’opposition.

« Le regroupement politique ZAÏRE participera au meeting populaire de l’opposition qui se tiendra à Kinshasa ce samedi 29 septembre 2018« , avait-t-il dit sur son compte Twitter.

Président de l’Union des démocrates mobutistes (Udemo),  Nzanga Mobutu est arrivé en quatrième position au premier tour de l’élection présidentielle de 2006 avec 4,77 % des voix. Courtisé par les deux premiers,  Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba (son beau-frère), le fils du maréchal Mobutu ralliera finalement le camp du président Kabila, avant d’être nommé tour à tour ministre d’État de l’Agriculture en février 2007 et vice-Premier ministre, puis ministre de l’Emploi lors d’un remaniement le 19 février 2010.

Le 10 mars 2011, le président Kabila rend public sa décision du 8 mars 2011 et brise l’alliance AMP-UDEMO en limogeant Mobutu Nzanga de son poste de vice-Premier ministre. Depuis, de l’étranger où il vit, il dénonce le régime de Kinshasa.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...