Dans son intervention ce jeudi à Butembo, le candidat de la coalition LAMUKA à la Présidentielle a promis de mettre fin à l’insécurité qui sévit dans cette région du pays. “Ces élections c’est pour le changement. Nous devons nous réveiller, les Congolais doivent se réveiller“, a-t-il appelé en français.

A ce sujet, Martin Fayulu promet de déplacer le camp militaire Kokolo de Kinshasa vers la ville de Beni, dans l’Est du pays, une fois élu. “J’ai décidé, si vous l’élisez Président de la République, la première mesure, nous allons déplacer le camp Kokolo de Kinshasa à Beni pour assurer la sécurité de tout le Kivu“, a-t-il lancé sous les acclamation de l’assistance.

Poursuivant son intervention, Martin Fayulu a dénoncé la gestion de Joseph Kabila, appelant les habitants à voter contre Emmanuel Shadary, candidat du pouvoir, qui veut “continuer l’oeuvre de Kabila.

Le amp militaire Lieutenant Colonel Kokolo, fondé durant l’époque coloniale à Kinshasa, fut inauguré le 08 juillet 1956 par les colonisateurs belges. Il est le camp mère de 1 ère catégorie qui loge les militaires, les policiers, le service national et toutes les forces vives oeuvrants dans les FARDC. C’est la principale base logistique de l’armée.