PUBLICITÉ

Me André Kito: « les auteurs des violences électorales répondront de leurs actes devant les instances judiciaires internationales »

Me André Kito, coordinateur national de la coalition nationale pour la cour pénale internationale( Cn-Cpi) dont sa plateforme est entrain de faire le monitoring de cas d’atteinte aux droits de l’homme avant, pendant et après les élections du 23 décembre prochain lance une sévère mise en garde aux personnalités politiques impliqués dans le processus électoral en cours en RDC.

Pour Me André Kito, les auteurs des violences électorales répondront de leurs actes devant les cours et tribunaux Congolais ainsi que devant les instances judiciaires internationales.

- Publicité-

« Cette fois ci , on va tout faire pour que les responsables des crimes et des violences électorales répondent de leurs forfaits« , menace Me André Kito. Ce dernier conduit une délégation des acteurs de la société civile militant contre l’impunité à La Haye où se tiendra du 5 au 12 décembre prochain , la 17eme session de l’Assemblée générale des États parties au Statut de Rome, texte fondateur de la cour pénale internationale.

Me André Kito qui s’est confié à Politico.cd indique que les organisations membres de sa plateforme travaille déjà sur terrain pour répertorier tous les cas des violations des droits durant cette période électorale afin leurs auteurs répondent de leurs crimes.

Kerima

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU