Le Conseil de Sécurité de l’ONU salue “des progrès accomplis dans les préparatifs” des élections en RDC

Le Conseil de sécurité de l’ONU a exprimé sa conviction que les élections du 23 décembre 2018 en République démocratique du Congo (RDC) constituent une occasion “historique pour le premier transfert démocratique et pacifique pouvoir dans ce pays et la création des conditions pour son développement”, affirme un communiqué publié vendredi.

Alors que la campagne électorale a officiellement démarré en République démocratique du Congo, les membres du Conseil de l’ONU se sont félicités « des progrès accomplis dans les préparatifs techniques pour les élections et les efforts du gouvernement congolais pour le financement des élections ».

Dans une déclaration à la presse publiée mercredi soir à la veille du début de la campagne électorale officielle le 22 novembre, les membres du Conseil de Sécurité ont ont salué la décision du gouvernement de la RDC d’inviter des missions d’observateurs internationaux, notamment de l’Union africaine et de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), et ont encouragé le gouvernement à inviter d’autres observateurs.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Pierre Bemba se dit “révolté et consterné” par la répression contre Martin Fayulu

L’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba, l’un des alliés principaux de l’opposant Martin Fayulu, accuse la Garde Républicaine d’avoir “tiré à balles réelles” ce mardi à Lubumbashi.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.