Les réactions continuent de pleuvoir entre contestations et plébiscites après la désignation dimanche de Martin Fayulu comme candidat commun de l’opposition à la Présidentielle du 23 décembre. Sindika Dokolo, leader des Congolais debout, appelle de son côté à accepter ce choix.

Aux quelques réactions frustrées: Martin Fayulu a été élu par ses pairs. Quand on choisi de participer à une élection (les primaires de l’opposition), on en accepte les résultats. C’est ça la démocratie“, conseille-t-il dans un tweet.

Alors que des partisans et proches de Vital Kamerhe, président de l’UNC et ceux de Félix Tshisekedi, président de l’UDPS, continuent de bouder ce choix, Sindika Dokolo appelle à éviter la désunion.

Certaines réactions à l’UDPS ou à l’UNC sont excessives et incompatibles avec la sportivité et la maturité qu’ont montré Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe acceptant le résultat des primaires. Pensez-y, Martin Fayulu aurait-il pu gagner si Félix et Vital n’avaient pas voté pour lui ?” interroge-t-il.

En effet, depuis Genève, Félix Tshisekedi s’est engagé à convaincre ses partisans. “Je vais les convaincre, ils doivent être d’accord s’ils veulent le changement. Et ce changement passe par la candidature de Martin Fayulu“, dit-il.

S’ils veulent que la continuité de la Kabilie continue, ils feront leur choix. Mais en tout cas, moi je veux le changement et le changement aujourd’hui s’appelle Martin Fayulu“, ajoute Félix Tshisekedi dans une intervention à la presse.