Des activistes des mouvements citoyens maintenus en détention!
Prisoners are seen at the Makala prison in Kinshasa on December 18, 2012 from behind the bars of the windows of a court room. AFP PHOTO / JUNIOR D. KANNAH

Le mouvement citoyen Engagement citoyen pour le changement ( ECCHA) déplore l’arrestation ce lundi de l’activiste Cédric Ley , arrêté au parquet, alors une quarantaine d’activistes voulaient manifesté devant le parquet pour exiger la libération de 17 militants de la vici(Vigilance citoyenne) arrêtés depuis le jeudi 1 novembre 2018 alors qu’ils sensibilisaient la population de la capitale sur le vote utile en marge des prochaines élections.

Avec l’arrestation de ce militant, les activistes membres de tous les mouvements citoyens de la Rdc menacent d’organiser des actions de grandes envergures afin d’obtenir la libération de leurs collègues arrêtés.

À deux mois des élections, les organisations de la société civile de défense et de promotion des droits de l’homme de la RDC déplorent la chasse à l’homme contre les défenseurs des droits de l’homme et des militants prodemocratie.

Kerima

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.