La ville de Lubumbashi paralysée à la suite d’une marche interdite de l’opposition

La marche de l’opposition programmée ce vendredi à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, a été transformée en une opération ville morte. Gabriel Kyungu, responsable de la plateforme de l’opposant de Moïse Katumbi dans cette province, a appelé ses partisans à ne pas travailler.

Kabila a déployé ses militaires partout. Nous n’allons pas le laisser faire. Nous appelons la population, partout dans le Katanga,  à ne pas travail ce vendredi“, dit-il joint au téléphone par POLITICO.CD. M. Kyungu promet par ailleurs que les opposants ne vont pas lâcher l’affaire.

Au départ, l’opposition avait appelé à une marche de protestation contre les machines à voter imposées par la Commission électorale pour les élections du 23 décembre, mais que beaucoup soupçonnent de favoriser la fraude en faveur du camp du président Kabila.  La mairie de Lubumbashi, qui a n’a pas autorisé cette marche, a fait appel aux forces de l’ordre qui se sont déployées en masse dans les principales artères de la ville.

A midi, la ville de Lubumbashi est complètement paralysée. Dans certains quartiers, des jeunes ont brûlé des pneus, incendiant même quelques véhicules. La police est intervenue pour disperser.

Lubumbashi, qui est officieusement considérée comme la deuxième ville du pays, est à la fois le fief du président Kabila et celui des opposants congolais, dont l’ancien gouverneur Moïse Katumbi.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

Jean-Pierre Bemba se dit “révolté et consterné” par la répression contre Martin Fayulu

L’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba, l’un des alliés principaux de l’opposant Martin Fayulu, accuse la Garde Républicaine d’avoir “tiré à balles réelles” ce mardi à Lubumbashi.