Le Président sud-africain Cyril Ramaphosa attendu de nouveau à Kinshasa

 

Le Président sud-africain Cyril Ramaphosa  arrive lundi 23 octobre 2018 à Kinshasa, pour une nouvelle pour une visite de travail de 48 heures, apprend POLITICO.CD lundi.

Selon le programme établi par le protocole de la présidence congolaise, cité par l’Agence Congolaise de Presse (ACP), le président sud-africain sera accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport international de N’Djili par le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu, avant son installation à Kempisky Fleuve Congo Hôtel.

Il est prévu, mardi au Palais de la nation,  un entretien en tête-à-tête entre le Président Joseph Kabila kabange et son homologue sud-africain Matamela Cyril Ramaphosa. Dans l’après-midi de la même journée, les deux Chefs d’Etat seront conviés à un déjeuner à Kempisky Fleuve Congo Hôtel, avant de regagner à 15 heures, l’aéroport international de N’Djili, où le Chef de l’Etat sud-africain prendra son avion pour Pretoria, en Afrique du Sud“, explique l’agence officielle.

Cette visite de travail de Cyril Ramaphosa a été précédée des travaux du 11ème sommet ordinaire de la Grande commission mixte RDC-RSA ouverts samedi 13 octobre à la Cité de l’Union africaine, auxquels ont pris part les experts des deux pays, ajoute-t-on.

C’est la deuxième fois en deux mois que le président sud-africain foule le sol congolais. En août dernier, Cyril Ramaphosa avait déjà rendu visite à Joseph Kabila en pleine tension électorale.  Le président sud-africain arrivera à Kinshasa où la situation reste toujours tendue, à deux mois des prochaines élections.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.