La CENCO salue “le comportement des parties prenantes” durant le meeting du 29 septembre

La manifestation de l’opposition qui a réuni des milliers de personnes le 29 septembre au centre-ville de Kinshasa n’a connu aucun incident. La police, déployée pour encadrer les partisans de l’opposition, n’a répertorié aucun incident. Un fait très rare au pays où les mobilisations de l’opposition ont souvent été émaillées d’incidents allant jusqu’à des morts.

Les moniteurs rapportent que les services de sécurité ont encadré les manifestants, venus très nombreux, de manière professionnelle et que ces derniers se sont comportés de manière pacifique. Durant cette manifestation, il n’y a pas de jets de bombes à gaz lacrymogène ni d’actes de violences“, note la CENCO dans un communiqué.

Les prêtres catholiques de la CENCO n’ont pas manqué de saluer cette situation. Dans un communiqué parvenu à POLITICO.CD vendredi, la CENCO salue les forces de l’ordre et le gouvernement pour avoir fait preuve de “professionnalisme”.

Le comportement des parties prenantes (organisateurs, autorité compétente, manifestants et services de sécurité) lors de la manifestation de l’Opposition politique du 29 septembre 2018 a été un signal positif et encourageant pour la suite du processus électoral“, note la CENCO.

La CENCO appelle par ailleurs le Gouvernement à “maintenir cet élan et à parachever la mise en oeuvre effective des mesures de décrispation du climat politique convenues dans l’Accord de la SaintSylvestre.”  “C’est le chemin indiqué qui conduit vers la tenue d’élections crédibles, transparentes, libres et apaisées“, note-t-elle.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.