Katumbi appelle à la SADC à ne “attendre que les choses s’empirent” pour intervenir en #RDC

En tournée en Afrique du Sud la semaine dernière pour sensibiliser les dirigeants sud-africains et ceux de la Communauté des Etats d’Afrique Australe (SADC) autour de la situation en République démocratique du Congo, l’opposant Moïse Katumbi a une fois de plus dénoncé le processus électoral actuel.

“Ne pas accepter ce qui est censé être fait est vraiment un gros problème, et c’est pourquoi je lance un appel à la SADC – car ils n’ont pas à se taire sur la situation au Congo“, a-t-il confié à nos confères de CityPress.

«Ils [la SADC] n’ont pas à attendre que les choses s’empirent pour qu’ils interviennent. C’est le bon moment pour intervenir, pour la stabilité de la région de la SADC», a-t-il ajouté.

Katumbi a également déploré la décision récente des autorités congolaises de rejeter la médiation de l’ancien président sud-africain Thabo Mbeki. Pour lui, ce refus caractérise l’ingratitude du président congolais envers l’Afrique du sud.

«Le président Mbeki a joué un rôle déterminant dans l’instauration de la paix au Congo. Quand il était président, notre pays était divisé par quatre factions. Il y avait le Mouvement pour la libération du Congo pour Bemba, il y avait Kabila, il y avait le Rassemblement Congolais pour la démocratie [RCD-Goma] et il y avait Jean-Lucien Bussa du parti CDER. Kabila n’a jamais gagné la guerre; c’est le peuple sud-africain, par le biais du président Mbeki, qui a contribué à la paix dont nous avons bénéficié jusqu’à présent“, a-t-il expliqué.

«Si le président Mbeki n’avait pas exercé de pression sur ces groupes, il n’y aurait eu aucune élection et aucune paix. Kabila était censé perdre le pouvoir il y a longtemps, mais c’est l’Afrique du Sud qui a contribué à stabiliser la situation », a-t-il ajouté.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Pierre Bemba se dit “révolté et consterné” par la répression contre Martin Fayulu

L’ancien chef rebelle Jean-Pierre Bemba, l’un des alliés principaux de l’opposant Martin Fayulu, accuse la Garde Républicaine d’avoir “tiré à balles réelles” ce mardi à Lubumbashi.

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.