Manifestations contre la machine à voter en temps réel

CE QU’IL FAUT SAVOIR

  • En août dernier, le président Joseph Kabila a finalement cédé face à la pression en renonçant à se présenter à la prochaine Présidentielle. La coalition au pouvoir, regroupée au sein du Front Commun pour le Congo (FFC) a désigné Emmanuel Ramazani Shadary, Secrétaire permanent du parti au pouvoir, le PPRD, comme son candidat président. Cependant, ce dernier a peu de chance de l’emporter dans un scrutin libre et transparent.
  • La CENI impose les machines à voter pour les prochaines élections fixées au 23 décembre cette année en RDC, contre l’avis des opposants et plusieurs organisations de la société civile. Les Etats-Unis, la France et l’ONU craignent également que ces machines puissent favoriser une fraude à ces prochaines élections en faveur du pouvoir congolais.
  • Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), y compris plusieurs organisations et même la Communauté internationale appellent donc la CENI à retirer ces machines à voter pour garantir des élections équitables.

 

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Thabo Mbeki: “la situation en RDC est horrible, la SADC doit agir”

Thabo Mbeki a déclaré cela juste avant le début de la réunion…

Jean-Bertrand Ewanga déglingue Vital Kamerhe

L’ancien numéro deux du parti de Vital Kamerhe revient largement sur son départ de ce parti de l’opposition, dans une interview au média Congo Indépendant.

Joseph Olenghankoy: “je suis l’héritier légitime de Tshisekedi”

Joseph Olenghankoy dit se considérer comme “l’héritier légitime de Tshisekedi”. C’est ce qui ressort de sa rencontre avec la jeunesse de son parti, lundi à Kinshasa.

“Je ne vois pas qui que ce soit apporter le moindre crédit à Monsieur Kabila” (Dokolo)

Sindika Dokolo, leader du mouvement des “Congolais débout”, poursuit sa campagne de mobilisation pour obtenir l’alternance politique en RDC. Au micro de Radio France Internationale, le gendre d’Eduardo dos Santos estime que le président congolais ne jouit plus de soutien auprès de la Communauté internationale.