CE QU’IL FAUT SAVOIR

  • En août dernier, le président Joseph Kabila a finalement cédé face à la pression en renonçant à se présenter à la prochaine Présidentielle. La coalition au pouvoir, regroupée au sein du Front Commun pour le Congo (FFC) a désigné Emmanuel Ramazani Shadary, Secrétaire permanent du parti au pouvoir, le PPRD, comme son candidat président. Cependant, ce dernier a peu de chance de l’emporter dans un scrutin libre et transparent.
  • La CENI impose les machines à voter pour les prochaines élections fixées au 23 décembre cette année en RDC, contre l’avis des opposants et plusieurs organisations de la société civile. Les Etats-Unis, la France et l’ONU craignent également que ces machines puissent favoriser une fraude à ces prochaines élections en faveur du pouvoir congolais.
  • Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), y compris plusieurs organisations et même la Communauté internationale appellent donc la CENI à retirer ces machines à voter pour garantir des élections équitables.