Deux anciens gouverneurs sur la liste de personnalités invalidées pour détention de nationalité étrangère

La commission électorale nationale indépendante, CENI, a rendu public les résultats de traitement de candidatures aux élections législatives nationales et présidentielles du 23 décembre prochain.

Parmi les treize (13) candidatures jugées irrecevables pour défaut de nationalité, figurent deux (2) femmes parmi les personnalités politiques dont deux anciens gouverneurs de province, des ministres en fonction, de députés siégeant au parlement et des mandataires de services publics.

Dans une lettre adressée à la commission électorale nationale indépendante, le gouvernement Congolais avait transmis à la centrale électorale une liste de personnes détenant une nationalité autre que celle de la RDC, dont l’exclusivité est décrétée par l’article 10 de la constitution du pays.

À POLITICO.CD, Lambert Mende, ministre de médias et communication, également porte-parole du gouvernement Congolais avait déclaré que le gouvernement avait appelé la commission électorale nationale indépendante de vérifier minitieusement les dossiers de candidatures de personnes ayant au mépris de la loi électorale, déposé leurs candidatures alors qu’elles détiennent des nationalités étrangères.

Voici la liste de 13 personnalités politiques invalidées par la commission électorale nationale indépendante pour détention de nationalité étrangère tel que consulté par POLITICO.CD sur la liste publiée par la centrale électorale:

1. Alex Kande Mupompa

2. Jean-Claude Baende Etafe

3. Olivier Endundo Bononge

4. Henriette Wamu Atamina

5. Patrick Bologna

6. Olivier Endundo Evele

7. Willy Mishiki Buhini

8. René Isekemanga Nkeka

9. Lambert Matuku Memas

10. Chantal Ngalula Mulumba

11. Nkere Nkingi Ntanda

12. Vincent Kangulumba Mbambi

13. Doudou Otete Lokadi

Fiston Mahamba

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD. 

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.