Attendu par tout un pays au tournant, Jospeh Kabila s’est exprimé ce jeudi à la nation. Devant une salle de Congrès du Palais du peuple pleine comme oeuf à Kinshasa, le Chef de l’Etat congolais s’est engagé à respecter la constitution du pays. “Il s’agit d’honorer la lutte dans laquelle nous nous sommes engagés avec tant d’autres tombés dans le champ d’honneur “, a dit Joseph Kabila sous les acclamations de la salle.

Cependant, dans un discours essentiellement axé sur ses réalisations à la tête du pays depuis plus de 17 ans, le président congolais a, une fois de plus, mis en garde ceux qui tenteraient d’influencer le processus démocratique en RDC. “Aujourd’hui notre modèle démocratique a fait ses preuves et ceux qui s’ingéraient en donneurs de leçon l’ont compris“, dit Joseph Kabila qui affirme que la RDC n’a de leçon à recevoir de personne, surtout pas de “ceux qui assassinent la démocratie ici ou ailleurs“.

Désormais, les élections en RDC seront réellement une affaire de souveraineté et seront en conséquence entièrement financées par l’Etat congolais“, proclame-t-il.