Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min

RDC: la société civile désapprouve « l’acharnement » contre Moïse Katumbi

L’organisation fait référence à la dernière information judiciaire ouverte, le lundi 18 juin 2018, contre Moise Katumbi au sujet du passeport falsifié qu’il détiendrait, par le Parquet Général près la Cour de Cassation .

La justice congolaise a annoncé lundi l’ouverture d’une information judiciaire contre l’opposant en exil Moïse Katumbi récemment interpellé à Bruxelles en possession d’un passeport litigieux. Dans un communiqué consulté par POLITICO.CD, le parquet général de la République a indiqué « qu’il ne pouvait rester indifférent face aux accablantes révélations faites par la presse internationale sur l’interpellation de monsieur Moïse Katumbi en possession d’un passeport congolais visiblement falsifié« .

« La question que nous nous posons est celle de savoir pourquoi la justice congolaise est-elle plus active quand il s’agit de Moise KATUMBI CHAPWE que pour d’autres congolais ? Est-ce que le fait pour lui de se déclarer candidat président fait de lui un ennemi de toutes les institutions voire celles qui ont pour mission de protéger de manière égale tous les congolais ? » s’interroge Me Jean Claude Katende, président national de l’Asadho.

« Nous avions dénoncé et demandé, en son temps, que le Procureur Général de la République ouvre une information judiciaire contre les proches du Président Joseph KABILA mis en cause dans le rapport PANAMA PAPERS, rien n’a été fait« , ajoute-t-il.

Un rapport a été largement diffusé par la presse internationale et certains pays avaient interpellé leurs ressortissants qui y étaient cités, mais la justice congolaise est restée inactive sur ce dossier comme sur tant d’autres dans lesquels les membres de la Majorité Présidentielle sont mis en cause dans l’ Affaire Bukangalonzo, Affaire FPI…

Pour l’Asadho, l’obtention d’un passeport est un service public auquel tout congolais, voire Moise Katumbi a droit.

Kerima

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...