Selon des sources concordantes, les rebelles en provenance de collines surplombant la cité dont celle de Kilembwe ont mené l’assaut à partir de 4 heures du matin avant de prendre le contrôle de la cité quelques heures après dans la matinée.

“Ces Mai Mai ont franchi toutes les barrières et sont entré dans le camps. Quand la force nationale avait déjà paniqué, les expatriés dont le directeur se sont enfermé dans une chambre hyper protégée. Quand ces miliciens sont entrés ils ont commencé à tiré dans des chambres. Ils ont occupé toute la cité et le camps pendant plusieurs heures” témoigne cette source.

L’armée pour sa part confirme l’attaque mais ne livre aucun bilan. Contacté par Politico.cd, le général Philémon Yav chef de secteur des opérations militaires Sokola au Sud Kivu promet de communiquer un bilan dans les heures qui suivent à travers sa cellule de communication.

La source de la société minière BANRO ajoute que les assaillants se sont retiré du camps après quelques heures, affirmant qu’ils venaient prendre des munitions.

*Sammy Mupfuni*