Après le décès de deux patients ayant quitté le centre sous traitement à Mbandaka (province de l’Equateur, l’organisation MSF (Médecins sans frontières) rappelle l’importance de l’adhésion de patients dans le traitement.

Dans un communiqué mercredi, MSF explique les circonstances dans lesquelles trois patiens ont décidé de quitter “de leur propre gré” le centre de traitement avant que deux d’entre eux décèdent, l’un le dimanche 20 , l’autre ce mardi 22 mai.

“L’un d’entre eux est décédé aeson domicile et son corps a été ramené au centre de santé. Le deuxième a été ramené au centre hier matin et il est décédé pendant la nuit” explique le MSF.

Selon Médecins sans frontières qui affirme avoir tenté de convaincre toutes ces personnes de rester suivre les soins, “l’adhésion du patient fondamentale”.

L’organisation dit s’être impliquée dans la sensibilisation de la population locale sur les symptômes de l’épidémie et l’importance de se rendre rapidement ainsi que le respect de mesures d’isolement.

Selon les chiffres publiés ce mardi par le ministère de la santé, l’on compte à présent 58 cas de fièvres hémorragiques, dont 28 confirmés Ebola.

Déclarée officiellement le 08 mai dernier, cette épidémie d’ebola est la neuvième à frapper la République démocratique du Congo.

*Sammy Mupfuni*